Retour au calme à Brussels Airport : des passagers avaient bloqué l’accès au terminal B après un vol annulé, la police a dû intervenir

Il y avait de l’agitation ce jeudi matin à l’aéroport de Zaventem. En cause : un vol vers le Cameroun qui a été annulé. La police s'est rendue sur place pour calmer les voyageurs agités.

D’après Het Laatste Nieuws, les passagers mécontents bloquent l’accès au terminal B, après l’annulation de leur vol. Ils crieraient également “voyager” en guise de protestation. Brussels Aiport confirme l’incident.

"Il s'agit d'un groupe de 200 voyageurs qui devaient voler depuis Bruxelles vers le Cameroun mercredi", explique la porte-parole de l'aéroport Nathalie Pierard. "L'avion a rencontré un problème technique au-dessus de la France et a dû revenir à Brussels Airport. Ces personnes ont donc dû passer la nuit à l'aéroport."

Leur appareil devait partir vers le Cameroun mercredi matin, mais il a dû faire demi-tour en raison d'un problème technique pour revenir à Brussels Airport. Les passagers bloqués ont été contraints de rester à l’aéroport, ne disposant pas d’un visa conforme vu qu’ils étaient censés être simplement en transit. Aucune solution n'a pu être trouvée depuis hier, l’autre vol de ce jeudi à destination de Douala étant rempli. Mécontents, les voyageurs ont donc décidé de bloquer l’accès au terminal B.

Pour l’instant, les retards pour les autres vols sont encore peu nombreux, précise HLN. On notait tout de même un retard de 45 minutes pour un vol à destination de l’Egypte, et d’une heure pour un autre vers la Côte d'Ivoire.

L'aéroport tente de calmer la situation et organise des navettes de bus pour les passagers prévus sur d'autres vols hors-Schengen. Ceux-ci étant peu nombreux, cela limite les perturbations, affirme l'aéroport. Certains vols Tui enregistrent pour l'instant des retards d'une trentaine de minutes.

La police s'est rendue sur place pour calmer les esprits.

"La situation est revenue au calme peu avant 11h et les passagers qui bloquaient le terminal se sont dispersés", nous indique Nathalie Pierard, la porte-parole de Brussels Airport.

Selon Brussels Ariport, une cinquantaine de vols non-Schengen ont été impactés par ce mouvement de protestation. Avec des retards allant de quelques minutes à près de deux heures. "Le chemin classique pour rejoindre les portes d'embarquement étant bloqué, nous avons fait passer les passagers des autres vols par d'autres trajets. Les retards se résorbent mais certains vols pourraient encore être impactés dans la journée."

Contactée par La DH, la porte-parole de Brussels Airlines, Joëlle Neeb, confirme qu'une solution a été trouvée pour tous les passagers. Lesquels ont reçu un SMS leur indiquant la date et l'heure de leur prochain vol. "Certains partirons aujourd'hui, d'autres demain ou dans les prochains jours, confie Joëlle Neeb. Au total, 273 passagers sont concernés mais seuls 40 d'entre eux, qui ne disposaient pas de visa adapté pour entrer sur le territoire belge, ont dû passer la nuit dans l'aéroport. Les autres ont été pris en charge par la compagnie et ont pu passer la nuit dans des hôtels."

Pour les passagers sans via qui ne pourraient reprendre un vol que demain ou après-demain, une solution de visa temporaire a été demandée auprès de l'Office des étrangers, de manière à leur permettre de quitter l'aéroport pour passer la nuit dans un hôtel.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...