Fabian Maingain: "Je suis surpris d'une capitulation aussi rapide de la part de Rudi Vervoort"

Une participation de la N-VA à la majorité en Région bruxelloise n'est peut-être pas d'office fatale pour la Région bruxelloise mais elle n'est pas une fatalité non plus, a affirmé vendredi le nouveau président du Comité permanent de DéFI à Bruxelles, Fabian Maingain.

Photos Bernard Demoulin : Election tetes de listes a Bruxelles. Fabian Maingain Defi (© Bernard Demoulin)
Fabian Maingain, le nouveau président du Comité permanent de DéFI à Bruxelles. ©© Bernard Demoulin

Celui-ci était interrogé au sujet de l'analyse des perspectives politiques à Bruxelles après les élections de 2024 faite plus tôt dans ma semaine par l'actuel ministre-président bruxellois Rudi Vervoort (PS).

Le PS va-t-il gouverner avec la N-VA à Bruxelles en 2024 ? "Si on n’a pas le choix, on devra le faire"

Devant quelques journalistes, celui-ci avait notamment indiqué que sans que la formation nationaliste flamande soit son choix politique, la réalité arithmétique électorale et institutionnelle pourrait impliquer une présence de la N-VA au gouvernement bruxellois, chaque groupe linguistique prédéfinissant une majorité en son sein en Région-capitale.

"Je suis surpris d'une capitulation aussi rapide de la part du ministre-président socialistes face à un parti qui remet en cause fondamentalement le modèle institutionnel bruxellois et nuit à l'identité bruxelloise. Il faut être plus combattif. Je considère que défendre les intérêts des Bruxellois passe par un isolement de la N-VA", a réagi vendredi Fabian Maingain.

Aux yeux de celui-ci, "avant de dire que l'on ne peut pas faire autrement, il faut d'abord travailler avec les autres formations politiques flamandes pour empêcher que cela se produise"..."A moins que la position de Rudi Vervoort masque une stratégie plus large du PS par rapport aux perspectives politiques à l'étage fédéral", a-t-il ajouté.

D'après le président du comité permanent bruxellois de DéFI, il existe des possibilités d'isoler la N-VA à Bruxelles, comme l'avait souligné il y a quelques années, l'ex-président de DéFI, Olivier Maingain.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...