Le gouvernement de la Communauté française a décidé jeudi, à l'issue d'une réunion des exécutifs francophones, de la localisation de 4.151 nouvelles places dans les écoles bruxelloises.

Treize établissements ont été retenus, dont trois relèvent du réseau de la Communauté et dix du réseau officiel subventionné.

La Région bruxelloise doit faire face à une pression démographique considérable. Selon les prévisions, sa population augmentera de 13 pc de 2010 à 2020, passant de 1.088.138 habitants à 1.230.611 habitants. De 2010 à 2015, la population scolaire dans le fondamental augmentera de 18.000 élèves, d'après des chiffres cités par le ministre-président bruxellois, Charles Picqué.

Les 13 écoles retenues seront essentiellement situées dans le nord et le centre de Bruxelles, à Anderlecht, Berchem-Ste-Agathe, Bruxelles-Villes, Evere, Ganshoren, Molenbeek, Saint-Josse, Schaerbeek et Jette, ainsi qu'à Saint-Gilles et Forest, c'est-à-dire les communes où la pression démographique est la plus forte. Il s'agira soit de construction de nouvelles implantations, soit de l'extension d'implantations existantes.

D'autres places verront le jour dans le réseau libre subventionné. Un appel à projets sera lancé dans les prochains mois en vue de créer 1.493 places, a indiqué le ministre de la Communauté en charge des bâtiments scolaires, Jean-Marc Nollet.

En attendant que les extensions ou constructions annoncées ne soient réalisées, le gouvernement devra prendre des mesures pour les deux rentrées scolaires prochaines. Il utilisera le potentiel existant et dans certains cas -limités, a assuré M. Nollet-, des places seront aménagées dans du préfabriqué, comme c'est déjà le cas dans quelques écoles.