Pour le cdH bruxellois, la gestion du Bois de la Cambre doit être régionalisée.

Il est temps que la Ville de Bruxelles cède la gestion du Bois de la Cambre à la Région, tonne le cdH bruxellois. "Situé à l'extrémité du territoire de la Ville de Bruxelles et enclavé entre Uccle et Ixelles, le Bois de la Cambre est, depuis de nombreuses années, dans un triste état", relèvent Didier Wauters et Geoffroy Kensier, chefs de groupe cdH aux conseils communaux de Bruxelles et d'Ixelle.

Ils s'interrogent sur la "volonté réelle et la capacité" de la Ville à supporter la gestion de ce poumon vert de 123 hectares.

"Nous plaidons pour la régionalisation de cet espace vert d'intérêt régional et le transfert de l'entretien et de la gestion". Pour les deux responsables humanistes, cette opération comporterait de multiples avantages, dont des économies d'échelle tant pour l'achat de variétés que pour la mise à disposition de paysagistes et de jardiniers.

"C'est plutôt rare qu'un élu de la Ville demande un transfert de la Ville à la Région, mais il faut être cohérent et confier la gestion publique à l'autorité la plus compétente. C'est de la saine gouvernance", selon Didier Wauters.