Amine, 24 ans, a été pris d’une envie soudaine de brûler l'habitation familiale.

Un ado qui râle face au refus de ses parents de le voir afficher ses posters aux quatre murs de sa chambre, rien d’extraordinaire. Un autre qui s’enferme, musique à fond non plus. Un jeune de 24 ans qui décide de brûler sa chambre parce qu’il la trouve moche, ça c’est plutôt inquiétant. C’est pourtant ce qui est arrivé vendredi à Anderlecht dans une habitation familiale de la rue Van Soust à Anderlecht.

 Enervé, pour une raison inconnue, Amine a hurlé à sa maman qu’il n’aimait plus sa chambre et qu’il allait y mettre le feu. Une parole de jeune qui ne laissait rien présager de très sérieux. Sauf qu’Amine s’est emparé de son briquet et à réellement mis le feu aux lieux, provoquant de nombreux dégâts dans toute la maison. Le premier étage est entièrement détruit par l’eau utilisée par les pompiers intervenus rapidement sur place. De nombreux dégâts ont également été constatés à la toiture de l’habitation. Deux maisons voisines ont dû être évacuées. Interpellé sur place, Amine, 24 ans, a été mis à disposition du parquet. Contacté par nos soins, le magistrat presse Denis Goeman, confirme. Une procédure dite Nixon, de mise en observation du jeune homme a été ordonnée. Selon nos infos, il présentait des troubles psychologiques. Sa maman serait sous le choc. Heureusement, l’incendie n’a fait aucun blessé.