Ces arrêts de travail sont couverts par un préavis déposé le 10 septembre en front commun syndical.

Plusieurs centaines de travailleurs des hôpitaux publics, des CPAS et des administrations communales en Région bruxelloise ont observé, mardi, des arrêts de travail lors desquels diverses actions ou assemblées générales ont été tenues, a indiqué Karim Brikci-Nigassa, porte-parole FGTB-CGSP Bruxelles pour les administrations locales et régionales (ALR). Ces mouvements de grogne seront réitérés tous les mardis jusqu'au 7 novembre prochain, décrété journée de grève régionale pour le secteur.

Les services à la population n'ont été que peu perturbés étant donné que ces arrêts de travail ont duré de 30 minutes à une heure selon les endroits. La continuité des soins a été assurée dans les hôpitaux.

Ces arrêts de travail ont été initiés dans l'ensemble du secteur des ALR en Région bruxelloise mardi de la semaine dernière. Ils sont couverts par un préavis déposé le 10 septembre en front commun syndical. Des actions sont déjà régulièrement organisées depuis quelques mois dans les hôpitaux publics sur la question de la revalorisation salariale et de l'engagement de personnel supplémentaire, mais aussi sur celle du refinancement des soins de santé qui implique le niveau fédéral. "L'axe commun Communes/CPAS/hôpitaux, c'est la revalorisation salariale et certainement pour les plus bas salaires", explique Karim Brikci-Nigassa.

Les syndicats déplorent que leurs revendications n'aient pas été reprises dans la déclaration de politique générale du gouvernement bruxellois, malgré les déclarations d'intention préélectorales. Diverses manifestations avaient alors été organisées pour demander au gouvernement régional d'aligner les salaires des fonctionnaires des pouvoirs locaux sur ceux pratiqués dans les deux autres Régions. Les militants appelaient déjà entre autres à une politique de statutarisation du personnel, à une revalorisation salariale avec révision des niveaux barémiques ou encore à une réduction collective du temps de travail.