Bruxelles Les finances ont joliment été redressées à Ixelles. Au prix de mesures drastiques d’austérités, dénonce l’opposition.

À Ixelles, la situation est pour le moins originale. Au sortir des élections en 2012, la majorité PS-MR est reformée et Willy Decourty (PS) rempile pour un troisième mandat. Enfin, un demi-mandat plutôt, puisqu’il partage l’écharpe mayorale avec Dominique Dufourny (MR) qui rentrera en fonction en janvier. La courte majorité est rapidement renforcée par DéFi et l’ancien échevin des Finances, Olivier de Clippele rentre dans le rang après avoir fait dissidence.

Parmi les réalisations que fait valoir la majorité, citons un retour à l’équilibre des finances, la construction de nombreuses infrastructures collectives, la mise en œuvre de contrats de quartier et une police ixelloise plus autonome.