Le recours à la police montée lors des incidents survenus au bois de la Cambre les 1 et 2 avril derniers a fait couler beaucoup d'encre et suscité l'indignation. Depuis lors, une pétition circule demandant d'arrêter d'utiliser les chevaux, mais également les chiens, lors des opérations de police. 

© BAUWERAERTS DIDIER

© BAUWERAERTS DIDIER

A l'heure d'écrire ces lignes, la pétition a recueilli plus de 25 000 signatures.

"Nous, signataires de cette pétition, demandons instamment aux autorités compétentes d’arrêter d’utiliser les chiens et les chevaux lors de leurs missions pour des raisons évidentes de bien-être animal. Les 1er et 2 avril derniers, lors des rassemblements au Bois de la Cambre à Bruxelles, 8 chevaux ont été blessés victimes de jets pétards et de bouteilles. 2 autres l’ont échappé belle, pris de panique ils sont rentrés seuls à la caserne avec les risques encourus dans la circulation en plein ville", peut-on lire dans le descriptif de la pétition.

© FARR

"En plus d’être exposés aux projectiles lors des manifestations ils sont aussi exposés aux gaz lacrymogènes. Les forces de l’ordre disposent actuellement d’autres moyens performants que pour encore utiliser des êtres sentients", précise la pétition. "Les animaux ne sont pas des armes, ni des boucliers !"

© FARR