L'interdiction de rassemblement de plus de 1.000 personnes à l'occasion d'événements organisés en intérieur qui sera imposée dans la Région-capitale par le biais d'un arrêté du ministre-président bruxellois Rudi Vervoort sera d'application immédiate sur tout le territoire bruxellois dès sa signature et jusqu'au 31 mars.

La mesure sera alors réévaluée en fonction de la situation, a indiqué mardi soir le cabinet du ministre-président bruxellois Rudi Vervoort.

Le Conseil régional de sécurité (CoReS) de Bruxelles, réunissant les bourgmestres des dix-neuf communes de la capitale, les chefs des zones de police et présidé par le ministre-président Vervoort, a décidé mardi après-midi de limiter l'accès aux spectacles en salle à 1.000 personnes et de limiter drastiquement l'accès aux maisons de repos.

Ce faisant, il va plus loin que le stade de la recommandation d'annulation des événements de 1.000 personnes et plus organisés à l'intérieur. Celle-ci a été formulée par le Conseil national de sécurité, réunissant les autorités fédérales et fédérées, sur base de recommandations des experts.

Le Conseil régional de sécurité a également décidé d'interdire les voyages scolaires à l'étranger jusqu'à Pâques, dans tous les établissements de la capitale qu'ils soient publics ou du réseau libre. Ce choix d'aller un pas plus loin que le Conseil national de sécurité est dicté par la volonté de ne pas laisser le poids de cette responsabilité aux différents pouvoirs organisateurs (PO).

En ce qui concerne les maisons de repos, les visites seront limitées de manière drastique.

Toutefois, les mesures de distanciation sociale concernant les voyages scolaires et les visites dans les maisons de repos, recommandées par le Conseil National de Sécurité "et également souhaitées par les bourgmestres" de la capitale, "font l'objet d'une analyse juridique et seront communiquées ultérieurement", a précisé le cabinet de M. Vervoort, en début de soirée.

La Belgique est passée depuis lundi soir en phase 2 renforcée afin d'endiguer autant que possible l'impact du coronavirus.