Parmi les nouveautés cette année, la Patinoire royale et la Kasba.

Rendez-vous incontournable de la rentrée bruxelloise, les Journées du patrimoine vous invitent à découvrir la capitale autrement, ces 14 et 15 septembre. Cette année, c’est à la thématique "un lieu pour l’art" qu’elles se consacrent. Théâtres, cinémas, salles de concerts ou de spectacles, musées ou ateliers : Bruxelles regorge de lieux artistiques, plus ou moins connus du grand public. Tout au long du week-end, vous aurez ainsi l’occasion de visiter ces institutions, souvent peu accessibles.

La Patinoire royale accessible tout au long du week-end

Situées en plein cœur de la capitale, les halles Saint-Géry abriteront le point info des Journées du patrimoine. De 10 h à 19 h, vous pourrez ainsi vous y rendre pour obtenir le programme complet de l’événement et des informations sur les lieux accessibles. L’occasion de découvrir deux expositions mettant Bruxelles à l’honneur : "l’expérience photographique internationale des Monuments" et "Alexis&C°".

Pour la première fois au programme, la Patinoire royale sera accessible tout au long du week-end, de 10 h à 18 h. Construite en 1877 aux confins de la commune de Saint-Gilles, elle a été restaurée à partir de 2011 et accueille aujourd’hui des expositions temporaires sur les grandes étapes de la création artistique en Europe. Du côté de Watermael-Boitsfort, c’est à la Kasba qu’il faudra aller faire un tour. C’est l’aspect hétéroclite de l’atelier destiné à la gravure et à la peinture qui lui a valu son surnom de "casbah" de la part des riverains qui, pour la plupart, n’ont pourtant jamais mis un pied au Maroc. L’atelier, qui fonctionne depuis plus de vingt ans, est aujourd’hui connu dans le monde entier grâce à la diffusion de sa production.

Parallèlement aux visites, le volet "animation" n’est pas en reste : près d’une centaine d’activités complètent le programme. Promenades à pied ou à vélo, circuits en bus, expositions, etc., un éventail d’activités vous fera parcourir la Région. Dimanche, un parcours "art au féminin" posera un regard féminin sur l’art urbain. Samedi et dimanche, enfourchez votre vélo et partez à la découverte de Bruxelles à travers son histoire musicale. La balade "ça chante, ça joue, ça danse" vous fera parcourir les cabarets disparus comme les salles de concert actuelles.