Le nombre d’accidents impliquant un tram de la Stib et un piéton oscille de façon constante entre quarante et septante accidents par an depuis 2007. Parmi ces accidents, une partie a lieu en site propre au niveau des traversées piétonnes. Des accidents qui font bien souvent suite à un problème de distraction (usage d’écouteurs, consultation en continu de smartphones, etc.).

Enrayer le phénomène

Afin d’enrayer le phénomène, le groupe MR au Parlement bruxellois a déposé une proposition de résolution visant à améliorer l’aménagement des traversées piétonnes aux sites propres. "Afin d’éviter les accidents, il convient de doter ces traversées piétonnes en sites propres de dispositifs permettant de capter l’attention des piétons souhaitant franchir ces sites. Ces dispositifs, surnommés ‘Bompeln’ (du mot allemand ‘Boden-Ampeln’, voyants lumineux de circulation dans le sol), se présentent sous la forme de voyants ou de bandes lumineuses intégrés au bord du trottoir et dans le revêtement de la traversée du site propre, qui se mettent à clignoter en cas d’imminence du passage d’un tram ou d’un bus", explique Anne-Charlotte d’Ursel. De tels dispositifs ont été conçus et expérimentés dans diverses villes d’Allemagne, des Pays-Bas ou d’Australie.

Le groupe MR demande ainsi au gouvernement bruxellois d’identifier les traversées piétonnes de sites propres touchées par le phénomène de distraction des piétons, même lorsqu’elles n’ont pas encore connu d’accident, ainsi que d’installer des dispositifs de type Bompeln permettant de prévenir les piétons franchissant les traversées piétonnes des sites propres de l’arrivée imminente d’un tram ou d’un bus.

À l’issue des débats, il est apparu que la commission Infrastructure du Parlement bruxellois procédera à une audition de la Stib afin d’établir une cartographie des endroits en sites propres qui présentent des traversées piétonnes considérées comme accidentogènes. Une autre audition, de Bruxelles Mobilité cette fois, visera à avoir une évaluation du système de signalisation de type Bompeln, en test depuis avril 2017 au niveau de la porte de Flandre à Molenbeek.