Il s’agissait au départ d’une activité bénévole initiée par un ancien étudiant de l’IAD, c’est aujourd’hui devenu une véritable institution dans le paysage musical bruxellois. En 2010, Manou Milon s’est lancé le défi un peu fou de faire jouer différents groupes belges et internationaux dans des lieux insolites de la capitale. Pour ce faire, il s’est adjoint les services de vieux amis et aujourd’hui, 110 artistes se sont déjà prêtés au jeu.

La grande roue, le Musée des sciences naturelles, la piscine Nemo 33, un tram bruxellois, le théâtre Royal de Toone ou même… un atelier de moulage : une septantaine de lieux, dont certains fermés au public, ont été le théâtre de prestations live acoustiques. "On tente d’alterner entre des lieux du patrimoine bruxellois, comme la chanson du groupe Paon jouée à l’Opéra de la Monnaie, avec des lieux plus insolites à l’instar de la prestation de Vianney sur le toit de la cathédrale Saints-Michel-et-Gudule", explique Manou.

En cinq ans, Bruxelles Ma Belle a attiré des grands noms comme Patrice, Arno, Louis Bertignac, Girls in Hawaii, Editors ou Milky Chance. "Si au début on devait chercher nous-mêmes les artistes via leurs maisons de disque, on constate que de plus en plus, ce sont les maisons de disques qui nous contactent", sourit Manou, qui a pu bénéficier d’un subside octroyé par la Région bruxelloise, voyant dans ce projet le moyen d’offrir une belle vitrine sur la diversité du patrimoine bruxellois.

Une soirée d’anniversaire

Notre capitale regorge d’endroits que Manou compte explorer encore longtemps. Pour marquer le coup, une grande soirée d’anniversaire est organisée ce vendredi dans les Halles Saint-Géry avec plusieurs artistes qui ont participé au projet : Paon, Girls in Hawaii, An Pierlé, Noa Moon, BRNS et Nicolas Michaux, le chanteur d’Été 67 qui était le tout premier invité de Bruxelles Ma Belle.


Plus d'infos:

www.bruxellesmabelle.net