Selon la Dernière Heure, le gouvernement bruxellois a décidé de profiter des travaux de rénovation pour réduire à une seule bande de circulation trois des quatre trémies.

Même si la nouvelle fera sans doute râler de nombreux navetteurs, celle-ci n’est pourtant pas une surprise. Comme annoncé dans le plan pluriannuel d’investissement pour la rénovation des 26 tunnels de la capitale, certains ouvrages d’art du complexe Reyers qui sont en très mauvais état doivent faire l’objet d’une profonde rénovation.

Les tunnels concernés par ces travaux sont les trémies du complexe Reyers qui permettent de relier le square Vergote et la place Meiser à l’autoroute E40. Le plus long tunnel du complexe, dénommé Reyers-Centre, qui permet de rejoindre l’avenue du Cortenbergh à l’E40 se trouve quant à lui en bon état et n’est donc pas concerné par ce chantier d’envergure qui doit normalement débuter au mois de mai 2017.

Dans le cadre de ces travaux comprenant notamment la rénovation complète des toitures des tunnels, le gouvernement bruxellois a décidé ce jeudi de réduire à une seule bande trois des quatre trémies. La circulation sera maintenue à deux bandes vers Montgomery en venant de l’E40 mais sera réduite à une seule voie sur les trois autres trémies. Dans les faits, il ne s’agira pas d’un grand changement puisque ces accès sont déjà sur une seule bande de circulation depuis un moment, notamment en raison des travaux dans cette zone.

Comme le rappelle le cabinet du ministre bruxellois de la Mobilité Pascal Smet (SPA), la réduction de la largeur des trémies est une demande qui émane des riverains de la zone Reyers afin de pouvoir réaliser un aménagement qualitatif en surface. En réduisant la largeur des trémies, il sera possible d’augmenter celle des trottoirs du boulevard Reyers, pour l’heure très étroits.

Aucun détail n’est fourni par le cabinet du ministre Smet quant à la longueur et le phasage du chantier. Celui-ci devra en tout cas être coordonné au réaménagement du boulevard Reyers et du projet de réduction des bandes de l’E40 à l’entrée de Bruxelles. La décision prise ce jeudi concernant les trémies était un préalable indispensable au dépôt du certificat d’urbanisme et à la rédaction d’un cahier des charges. Ce qui est certain, c’est qu’il s’agira d’un chantier impactant pour les automobilistes puisque les quatre tunnels devront tous être fermés à un moment donné.

© IPM