Bruxelles

Début mai, une note détaillant l’avenir cycliste de la capitale était dévoilée par "La Libre". Celle-ci faisait état de la décision du gouvernement bruxellois de créer un total de 80 km de nouvelles pistes cyclables séparées du reste du trafic, à l’image des aménagements réalisés boulevard Léopold III. Voici plus de détails concernant les axes qui seront aménagés pour les aficionados du deux-roues d’ici à 2020.

© IPM

Cliquez sur la carte pour l'agrandir.


Petite ceinture

Des pistes cyclables séparées du trafic seront aménagées tout le long de la petite ceinture. Selon le plan pluriannuel du ministre régional de la Mobilité Pascal Smet (SP.A), huit millions d’euros seront mobilisés pour ce projet en 2016. Une somme identique est prévue pour 2017.

Pentagone

Dans le cadre de la piétonnisation du centre-ville, la création d’un mini-ring est prévue. Cette boucle de desserte passera notamment par les rues Van Artevelde, des Six-Jetons, des Alexiens, de l’Ecuyer et le boulevard de l’Empereur. Des pistes cyclables séparées seront aménagées sur ces tronçons. Et pour rejoindre la petite ceinture, les deux-roues bénéficieront de pistes sécurisées sur les boulevards Emile Jacqmain, Pacheco et Lemonnier ainsi que sur les rues de Flandre, des Colonies, de Namur…

Voies ferrées

Afin de créer une sorte de RER-vélo, la Région bruxelloise prévoit de valoriser les talus de chemins de fer. Repérables par un tracé vert dans notre infographie, ces futures pistes cyclables situées hors voiries permettront notamment aux deux-roues de rallier la gare du Nord à Grand-Bigard en passant par la gare de Jette. Ou encore, de rallier le Lambermont à Diegem en passant par la gare de Haren Sud.

Sorties de ville

Dans le cadre du futur RER-vélo, la Région veut créer de véritables autoroutes pour les cyclistes venant de la périphérie bruxelloise. C’est ainsi que la partie de l’avenue de Tervuren qui traverse la forêt sera dotée de pistes cyclables sécurisées. Un budget de deux millions d’euros est prévu en 2016. Toujours à l’est de Bruxelles, le tronçon de la chaussée de Wavre situé entre Herrmann-Debroux et le centre Adeps sera aussi réaménagé pour les cyclistes en 2017 avec un budget d’1,7 million. Au nord de la Région, citons l’avenue de Vilvorde dont le renouvellement des pistes cyclables devrait coûter 700 000 euros en 2019. A l’ouest, la chaussée de Ninove sera dotée de pistes permettant de rejoindre Dilbeek pour un coût estimé à 2,5 millions d’euros en 2017 et à 5 millions en 2019. Encore à l’ouest, 2 millions seront injectés en 2016 pour des pistes sécurisées sur la chaussée de Mons.

Grands axes

D’autres grands axes seront normalement plus "bicycle-friendly" d’ici à 2020. Enumérons sans exhaustivité : les boulevards Général Jacques (7,2 millions), Louis Schmidt (3,1 millions) et Général Wahis (4 millions), la rue Belliard (500 000 euros), les avenues Louise, Van Praet (700 000 euros), Jules Bordet (250 000 euros), du Parc Royal (700 000 euros), de l’Exposition et de l’Université.

Passerelles et ascenseurs

Le gouvernement bruxellois a aussi avalisé la construction de 11 ponts et ascenseurs pour cyclistes pour un montant estimé à 12 millions d’euros. La majorité de ces projets est prévue le long du canal (voir infographie).