Les 42 marronniers situés du côté des numéros impairs de la chaussée de Tervuren seront très prochainement remplacés. Dès le mois de mars, la deuxième phase sur quatre du projet d’embellissement de la chaussée pourra démarrer et elle consistera d’abord à abattre et à essoucher les arbres, car ceux-ci sont affaiblis par de fortes intempéries et attaqués par des parasites.

Fin 2019, une partie des arbres de la chaussée de Tervuren était remplacée. À présent, c’est au tour des marronniers d’en face, du côté des numéros impairs de la rue, d’être enlevés, sur le tronçon entre la drève Richelle et la place de Joli-Bois. L’opération aura lieu dans le courant du mois de mars, avant la reprise de la végétation et de la nidification. Ces arbres affaiblis faisaient souvent l’objet d’élagage de sécurité. De plus, ils étaient condamnés à mourir à cause des parasites qui les attaquent, et il existe aussi un risque élevé de contamination à d’autres arbres.

Pour les remplacer, vingt-cinq arbres seront plantés en fin d’année. La variété a été choisie car elle s’acclimate bien au bord d’artères fréquentées. Pour garder le même nombre d’arbres, 17 autres seront plantés à d’autres endroits dans la commune.

En même temps, les poteaux d’éclairage publics seront remplacés par un système d’éclairage LED, plus écologique et de plus longue durée de vie. Il sera installé de part et d’autre de la chaussée et non plus sur un seul côté comme c’est le cas aujourd’hui. À terme, il est prévu d’installer une piste cyclable sur le long de la chaussée, un nouveau trottoir et une bande de parking entre les arbres et la route.