La commune d'Ixelles a décidé d'octroyer une prime à chacun des établissements horeca et des nights-shops visés par les dernières mesures fédérales de vendredi dernier, a annoncé jeudi le Cabinet de l'échevine du Commerce et du Développement durable Audrey Lhoest. "Nous lançons un nouveau signal de solidarité vers l'horeca et les night-shops", fait valoir l'échevine. La prime s'élève à 1.000 euros pour les cafés et les restaurants. Pour les night-shops, une aide de 650 euros a été accordée en compensation de la fermeture à 22h00 et de l'arrêt de la vente d'alcool à 20h00.

"Ixelles est une commune particulièrement impactée par les nouvelles décisions et un budget global de 2 millions a été dégagé pour le secteur", précise le bourgmestre d'Ixelles Christos Doulkeridis. "Lorsque nous aurons réussi à surmonter ensemble cette nouvelle vague, je plaiderai auprès des représentants de ces secteurs et des autres niveaux de pouvoir pour la mise en place de protocoles plus sévères et mieux contrôlés pour que la fermeture pure et simple ne fasse plus partie des dispositifs anti-covid".

Pour rappel, au sortir de la première vague, la commune d'Ixelles avait alloué une prime de 650 euros pour les commerçants qui avaient été autorisés à rouvrir avant le 8 juin et de 1.000 euros pour les commerçants n'ayant pu rouvrir qu'à partir de cette date.

La commune a mené plusieurs initiatives pour soutenir le commerce et l'horeca pendant la crise sanitaire. Elle a notamment lancé une campagne pour valoriser les livraisons à domicile des restaurants, a mis sur pied la plate-forme de vente en ligne #MaZone pour l'e-commerce local avec des livraisons assurées à vélo ou encore a dispensé des formations gratuites sur l'e-commerce.