Dioxyde de Gambettes livre à vélos cargo des colis pesant jusqu’à 100 kilos.

Fondée il y a six ans par Damien Lesca, la société de livraisons à vélo Dioxyde de Gambettes est en plein essor. "C’était compliqué pour se lancer car les guichets d’économie locale n’y croyaient pas trop malgré l’existence de tels services un peu partout en Europe. J’ai démarré avec un seul vélo, c’était l’investissement minimal. Ça a vite pris avec certains clients. Maintenant, nous sommes cinq pédaleurs réguliers, quelques étudiants et indépendants complémentaires", indique Damien Lesca, le fondateur.

En Région bruxelloise, les pédaleurs de GO2 livrent des colis très différents : des caisses de documents, des paniers de fruits et légumes bio, des petits meubles, de l’électroménager, des outils, des compostières ou encore des sapins. "L’essentiel de notre activité, ce sont les livraisons d’entreprises vers d’autres entreprises et dans une moindre mesure vers les particuliers", détaille Damien Lesca.

Si les premiers clients étaient principalement issus du monde socioculturel et optaient par conviction pour des livraisons à vélo, une clientèle plus large a depuis été convaincue par des aspects pragmatiques comme l’efficacité et le coût. "Nos temps de trajets sont toujours les mêmes puisque nous ne sommes pas impactés par les embouteillages ou les manifestations…"

La société bruxelloise compte désormais des administrations parmi ses clients. Actiris a ainsi fait appel à GO2 pour livrer son courrier interne. Ce qui a permis, selon l’office bruxellois de l’emploi, une économie de 10 000€ en 2014 et 884 kg d’émissions de CO2 en moins.

Contrairement à Hush Rush ou Pedal Bruxelles, le core business de Dioxyde de Gambettes n’est pas la livraison express. "Ils font des choses dans l’heure. Nous fonctionnons plutôt avec des commandes à l’avance, des tournées régulières puisque nous avons des vélos cargo que l’on peut charger."

Et les pédaleurs de Dioxide de Gambettes ne craignent pas de mouiller le maillot pour acheminer des colis ayant un volume ou un poids important. Avec leurs quatre vélos cargo, ils transportent des colis pesant jusqu’à 100 kilos. Si le volume du colis est trop important (au-dessus d’1m³), il prend place dans une remorque. "Il y a encore du travail pour faire connaître ce mode de livraisons, car de nombreuses personnes ne pensent pas que l’on puisse charger autant !"


www.dioxyde-de-gambettes.com