Le conseil communal de la Ville de Bruxelles a donné lundi soir son feu vert à l'intervention de la Ville dans la prise en charges des dommages subis le dimanche 7 juin dernier par les commerçants des environs de la Porte de Namur à la suite des saccages commis par des casseurs dans la foulée de la manifestation statique contre les violences policières à l'égard des Afro-Américains. Le bourgmestre Philippe Close avait promis une intervention de la Ville dans le préjudice des commerçants. Le conseil communal a soutenu la proposition à l'unanimité non sans que des représentants de l'opposition MR, cdH/CD&V et N-VA et cdH eurent une nouvelle fois reproché le choix du bourgmestre d'avoir autorisé le rassemblement statique.

Sans s'opposer au soutien financier de la Ville, certains ont jugé que le maïeur socialiste était à la base d'une situation qui engendrera une dépense publique supplémentaire dont on aurait pu se passer.

Selon Philippe Close, les contacts avec le ministre des indépendants et des Classes moyennes, Denis Ducarme (MR), sont positifs dans ce dossier. M. Ducarme a également indiqué qu'il ne demeurerait pas les bras croisés face à la situation des commerçants.

D'après le bourgmestre, la Ville de Bruxelles couvrira l'entièreté du coût de la franchise d'assurance à charge des commerçants. Les contacts avec ceux-ci se poursuivent. Une nouvelle réunion est programmée mercredi.