Suite aux récentes agressions subies par le corps des pompiers bruxellois, le syndicat libéral (SLFP) a lancé un préavis de grève ce lundi. Le syndicat rencontre d'ailleurs le ministre en charge du Siamu Pascal Smet (SP.A) cet après-midi pour faire le point sur la situation.

Le permanent sur SLFP Eric Labourdette rappelle à ce titre le nombre d'agressions subies par les pompiers bruxellois l'an dernier. "43 pompiers ont subi une agression alors qu’ils étaient en mission au cours de l’année 2019. C’est environ un quart de plus par rapport à 2018 (31 faits)", explique-t-il, précisant dans la foulée que "ces chiffres ne tiennent pas comptent des multiples insultes, crachats et tentatives de coup envers les pompiers". Ils montrent par ailleurs "que le phénomène devient inquiétant".

Les chiffres du SLFP ne correspondent pas avec ceux livrés par le ministre Pascal Smet ce matin. "Il y a chaque année plus de 13 000 interventions de pompiers et 88 500 d'ambulances. Une agression a été signalée dans 53 cas, dont 27 sous forme d'agression verbale. L'agression physique est donc peu courante et ce qui s'est passé ce week-end est exceptionnel. Mais nous devons réagir maintenant", a précisé Pascal Smet.

C'est à Bruxelles et Molenbeek que les agressions sont les plus fréquentes

Quatorze d'entre elles ont été recensés sur le territoire de la Ville de Bruxelles. "On se rappelle ce pompier frappé au visage en août 2019 à Laeken". Onze sont survenues sur le territoire de Molenbeek-Saint-Jean. "Ces deux communes étaient déjà en tête du classement en 2018 avec respectivement 10 et 12 agressions", rappelle le syndicaliste, qui égrène la liste des récents faits de violence à l'encontre des membres du Siamu bruxellois.

"Le lundi 25 mai, une agression visant trois pompiers-ambulanciers s’est produite dans leur local de garde du CHU Saint-Pierre. Le 12 juin, un pompier ambulancier a été victime de coups hier soir à Anderlecht alors qu'il transportait un blessé vers l'hôpital Bracops. C'est la 15e agression physique sur un pompier de la capitale depuis le début 2020", rappelle Eric Labourdette. "Le samedi 08 août, un pompier de Bruxelles a été agressé par l’homme qu’il tentait de sauver d’une noyade dans le canal. Il a reçu plusieurs coups de poing. La nuit du 27 août, des individus ont lancé des projectiles en direction de pompiers en train d'éteindre un incendie de poubelle à Molenbeek-Saint-Jean. Enfin, samedi dernier, des troubles ont eu lieu dans le quartier des Marolles. Les pompiers de Bruxelles ont essuyé un jet de cocktail Molotov en intervention."