Un centre d’accueil Fedasil va bientôt y être installé pour dix-huit mois maximum.

L’ancienne clinique du Parc Léopold, rue Froissart, à Etterbeek, accueillera, dès les prochains jours, un centre d’accueil pour demandeurs d’asile. Il sera ouvert pour 18 mois au maximum.

Selon le bourgmestre MR, Vincent De Wolf, le lieu choisi par l’autorité fédérale n’est pas le plus adéquat et la commune n’a pas été partie prenante de la décision. Mais M. De Wolf a reconnu que la situation actuelle exigeait des solutions d’urgence et la commune a veillé à ce qu’un encadrement suffisant soit mis en place.

Fedasil souhaitait pouvoir ouvrir 500 places. Il a été, in fine, convenu que dans un premier temps, le centre serait accessible à 100 personnes puis, le cas échéant, à 250 autres.

La gestion journalière du centre sera confiée à la société G4S. Les résidents seront soumis aux mesures de confinement actuellement imposées.

Fedasil gère un réseau d’accueil d’une capacité de 28 000 places réparties dans 77 centres collectifs et des logements individuels. Selon son directeur Jean-Pierre Luxen, malgré la fermeture des frontières, la demande reste importante.

Une école privée aussi

Fedasil ne sera pas l’unique occupant de ce bâtiment. L’école privée EOS, actuellement située boulevard Louis Schmidt, à Etterbeek, s’y installera aussi temporairement dès la rentrée scolaire de septembre.

De son côté, le propriétaire du bâtiment, qui compte y faire aménager des logements, a insisté sur le caractère temporaire du centre, le temps pour lui d’obtenir les permis pour réaliser son projet, soit au maximum 18 mois. Il a précisé avoir accepté de soutenir le projet "à la condition expresse que la sécurité absolue des riverains et des commerçants de la place Jourdan sera assurée et pour permettre à l’État de rencontrer ses obligations en matière d’accueil de réfugiés"