Bruxelles Son remplacement prévu au printemps 2017 ne retardera normalement pas la rénovation de la place Rogier en surface.

La place Rogier ne sera finalement pas inaugurée en 2016. En cause : des problèmes concernant le film plastique qui recouvre la structure métallique de l’auvent. Des malfaçons ont été constatées par Bruxelles Mobilité qui supervise le chantier. Le film polymère en éthylène tetrafluoroéthylène (EFTE) n’a pas été fixé correctement par le sous-traitant sur la structure en acier.

"L’auvent est recouvert mais il y a des malfaçons dans la mesure où l’on a un peu forcé à certains endroits et que le film n’est donc pas tiré de manière impeccable. Il faut vraiment faire attention pour le voir mais on ne peut pas accepter ce travail mal exécuté car cela risque d’avoir des répercussions à moyen terme", explique Camille Thiry, porte-parole de Bruxelles Mobilité.

Ce nouveau couac dans le cadre du réaménagement de la place Rogier n’empêchera pas d’achever la rénovation en surface et d’installer un commerce au pied de l’auvent. Le chantier devrait donc s’achever au début de l’année 2017.

Une nouvelle intervention sera cependant nécessaire pour remplacer le voile de l’auvent. L’opération qui sera normalement confiée à un autre entrepreneur ne pourra pas être réalisée dans l’immédiat. En effet, la phase consistant à recouvrir l’auvent du film EFTE est particulièrement délicate. Pour éviter d’éventuelles déchirures, une météo constante avec des températures clémentes et sans aucun vent est indispensable. Le remplacement de la toile devra donc attendre le printemps. Un toutes-boîtes informatif sera bientôt distribué aux riverains de la place Rogier.

Pour mémoire, le concours d’architecture pour l’aménagement de la place Rogier et de ses abords avait été lancé lors de la législature 2004-2009. Le chantier a ensuite rencontré de nombreuses difficultés : expropriations, problèmes d’étanchéité, fixation de l’auvent. Ce dernier devait initialement être chapeauté de verre mais il s’est avéré que cette matière était trop lourde. La décision d’opter pour un matériau plus léger remonte à l’été 2015.