Le porte-parole de la police de Bruxelles-Ixelles Olivier Slosse confirme jeudi en fin de journée les faits et précise qu'à ce stade la police a pu référencer trois autres panneaux publicitaires situés sur le territoire de Laeken qui ont été piratés. Les textes diffusés font référence au roman "1984" de George Orwell, qui décrit une société britannique vivant sous la surveillance aiguisée d'un régime totalitaire. Les passants ont pu lire des messages tels que "1984, c'est 2020. Le temps mettra en lumière ce qui est caché jusqu'à présent" et "Le Covid n'existe pas".

Le porte-parole de la police locale indique qu'un procès-verbal a été rédigé pour hacking. Il n'y a pas eu d'arrestation pour l'instant.