Plus d'une centaine de personnes sans-papiers ont manifesté lundi à midi, devant le cabinet de la secrétaire d'Etat à l'Asile et à la Migration Maggie de Block, situé sur le boulevard du Jardin Botanique à Bruxelles, pour demander à être régularisées en urgence étant donné que les mesures anti-coronavirus les maintiennent dans une situation jugée insupportable. 

La police a dispersé le rassemblement. Le groupe s'est alors rendu en cortège jusqu'à la maison communale de Saint-Josse-ten-Noode, où une délégation a été reçue. Un cercueil a été déposé devant le cabinet ministériel pour donner corps au message de la manifestation, à savoir que "la Belgique veut enterrer les sans-papiers". Le collectif des victimes de la régularisation 2009, à l'initiative de cette action, déplore en effet n'avoir eu jusqu'à maintenant aucune réponse du gouvernement fédéral à ses différents appels à la régularisation.

"L'Italie, l'Espagne et le Portugal ont pris des initiatives pour la régularisation des sans-papiers avec la crise du coronavirus. On se demande pourquoi la Belgique ne fait pas de même", fait valoir Mounir, un porte-parole du groupe. "En ce moment, pour les sans-papiers, il n'y a plus que la souffrance et la mort, parce qu'on ne peut plus travailler et on n'a plus de quoi manger ou payer les loyers".

Le groupe n'a pas pu respecter les règles de distanciation sociale pour cette manifestation, mais les participants portaient tous des masques. Aucune violence policière n'a été rapportée par les organisateurs lors de la dispersion du rassemblement.

Le groupe s'est ensuite dirigé en cortège vers la maison communale de Saint-Josse-ten-Noode en chantant des slogans comme "solidarité avec les sans-papiers". D'autres manifestants se sont joints à l'action sur le trajet. Une délégation a été reçue par le bourgmestre Emir Kir. Elle a plaidé en faveur d'une motion pour la régularisation des sans-papiers, à l'instar d'autres communes du pays. "Ils sont un peu oubliés dans cette crise alors que leurs besoins sont réels", commente le bourgmestre. "Après Forest, Ixelles, Saint-Gilles, Mons, Charleroi et Liège, Saint-Josse travaille sur une motion pour augmenter un peu la pression sur le fédéral avec la liste du bourgmestre - donc PS et sp.a - et Ecolo". Le prochain conseil communal aura lieu le 10 juin.