Bruxelles Il faut s'attendre à trois jours particulièrement agités dans les rues de la capitale cette fin de semaine.

En effet, vendredi 14 décembre, la FGTB prévoit une journée nationale d'actions pour dénoncer "la politique rétrograde du gouvernement". Outre les grèves, des actions comme des blocages d'entreprises mais aussi des actions "coup de poing" sont attendues. "Nous gardons aussi quelques surprises", a déclaré le président de la FGTB Robert Vertenueil. (Tous les détails sur ce que prévoit la FGTB vendredi ici)

Le lendemain, samedi 15 décembre, une nouvelle manifestation des gilets jaunes est attendue. Un visuel est diffusé depuis quelques heures sur les réseaux sociaux annonçant une demande officielle de manifestation pour samedi prochain. Elle se tiendrait à la place du Luxembourg vers 13h (Tous les détails ici)

Enfin, dimanche 16 décembre, deux marches sont organisées à Bruxelles par rapport au pacte de migration. Des associations de droite ont en effet annoncé ce dimanche l’organisation d’une "Marche contre Marrakech". 27.000 internautes sur Facebook ont déjà témoigné de leur intérêt pour cette manifestation. L’association des étudiants catholiques flamands (KVHV) et l’association des étudiants nationalistes (NSV) se joindront pour l’occasion aux membres de Schild &Vrienden, du Voorpost et aux jeunes du Vlaams Belang. La demande pour la tenue de l'événement, le 16 décembre a été déposée auprès des autorités.

Mais une autre marche a été lancée ce lundi sur Facebook, "Marche pour Marrakech". "Des organisations de l’extrême droite comme Schild & Vrienden et Vlaams Belang descendront dans les rues le 16 décembre. Envoyons un signal clair en faveur des droits de l’homme et contre les groupes néo-fascistes en les dépassant en nombre dans les rues de Bruxelles. Notre objectif est de marcher en paix et conformément à la loi", précise le descriptif de l'événement sur le réseau social.