Mille cinq cents mètres carrés sont partis en fumée. La sécheresse fragilise le milieu.

Trois feux en quelques jours en forêt de Soignes. La situation commence à inquiéter les pompiers de Bruxelles. Ceux-ci ont dû intervenir, mercredi matin, pour éteindre un incendie qui a détruit 1000 mètres carrés, à hauteur du chemin des Tumuli, à Watermael-Boitsfort.

La cause du sinistre ? Un barbecue sauvage qui a été mal éteint. Les derniers pompiers ont quitté les lieux en fin de matinée, relayés par les gardes forestiers, qui ont organisé un tour de garde pour surveiller la situation.

On en était là quand un second feu de forêt a été signalé dans les environs de la rue Nisard, à Watermael-Boitsfort toujours. Ce sont 500 mètres carrés qui ont brûlé. L’hypothèse accidentelle était à nouveau privilégiée. Seules des broussailles au sol ont souffert, les arbres étant épargnés. Le 19 mai, un autre incendie avait été déclenché en forêt de Soignes et 60 ares étaient partis en fumée.

En cette période de sécheresse, il faut redoubler de prudence. En forêt de Soignes, la circulation est réglementée par une ordonnance régionale de 1995. Les promeneurs sont tenus de rester sur les chemins balisés ; d’éviter de faire du bruit ; de ne cueillir ni fleurs sauvages, ni baies, ni champignons ; de ne pas abîmer les arbres ; de ne pas perturber les animaux. Interdit aussi de chasser et pas davantage question de… faire du feu ou des barbecues ; d’abandonner ses déchets n’importe où ; de se balader lorsque le vent souffle à plus de 80 km/h ; etc.