L’

année du 175e anniversaire de l’Université libre de Bruxelles touche tout doucement à sa fin. Le moins qu’on puisse écrire est que toutes les manifestations organisées à cette occasion, officielles comme officieuses, scientifiques et culturelles comme simplement festives - ce qui n’est pas rien à l’ULB... - ont recueilli de très jolis succès de participation.

Afin de permettre à leurs étudiants anciens et actuels, de garder eux aussi des traces de ce jubilé un peu exceptionnel, l’Alma Mater bruxelloise a aussi édité plusieurs ouvrages.

On en évoquera encore deux ici! Tout d’abord un album sobrement intitulé "Les 175 ans de l’ULB" dont les auteurs sont Anne-Sophie Devriese-Marchant, Didier Devriese, Isabelle Pollet et Jean-Louis Vanherweghem.

Un beau livre, abondamment illustré et truffé de commentaires et chiffres significatifs qui retrace en fait les moments marquants de la vie de l’Alma Mater libre-exaministe depuis sa fondation en 1834 par Pierre-Théodore Verhaegen. C’est donc un utile rappel historique mais l’heure étant moins à la nostalgie qu’aux développements futurs, l’ouvrage insiste tout particulièrement sur les grandes étapes qu’a traversées l’ULB au cours de ces 25 dernières années.

On y retrouve donc les mutations profondes de l’Université après Mai 68 avec notamment son extension en Wallonie mais aussi les grandes percées scientifiques, l’évolution des méthodes pédagogiques et aussi l’engagement toujours plus grand de l’ULB dans les questions sociétales. Puis, une université même si elle est aidée par les instances officielles doit aussi compter sur des amis qui peuvent se doubler de mécènes.

Bref, le livre dresse un panorama des moments forts de l’Université pour tenter de comprendre son évolution. C’est une institution qui a une grande capacité de changement mais cela ne l’empêche pas de rester fidèle à ses valeurs qui bien que touchées aussi par un certain relativisme intellectuel n’en demeurent pas moins constantes. C’est enfin, une mine d’or d’infos sur les présidents, administrateurs et autres doyens de l’ULB à côté de nombre de données sur la situation actuelle.

Le second album que présente l’Université de Bruxelles est plus pointu puisqu’il est centré sur les doctorats honoris causa qu’elle délivre depuis 1898. Un travail co-édité par Didier Devriese, Carole Masson et Anne Thomas-Lemoine mais qui est surtout le fruit de recherches d’une petite équipe de chercheurs et également d’étudiants en Histoire contemporaine dont, une fois n’est pas coutume, les noms sont cités comme pour les remercier pour leur aide efficace! L’occasion pour les curieux de découvrir ce qu’est un docteur honoris causa. Quel rôle et quelle fonction remplissent-ils dans la vie de l’université ? Quels sont ceux de l’ULB ? D’une certaine manière, cet album superbement illustré lui aussi, retrace l’histoire de l’Université de Bruxelles et de ses engagements au travers de ses DHC.

Sans langue de bois et surtout sans censure puisque l’ouvrage nous rappelle qu’un certain Joseph Staline fut fait docteur en 1945 mais il est vrai qu’il fit partie de la même promotion que Charles de Gaulle, Winston Churchill ou encore Tchang Kai-chek! Et puis par la suite, l’ULB ne manqua pas d’honorer des dissidents tels Sakharov tout en rendant aussi hommage à de grands résistants au nazisme comme Arthur Haulot, Robert Maistriau, Marek Edelman ...

"Les 175 ans de l’ULB" : 60 €, "Les DHC de l’Université libre de Bruxelles" : 60 € mais 100€ pour l’achat groupé des deux ouvrages. Rens.: 02/650.45.83