Dominique Dufourny (MR), 54 ans, deviendra le 4 janvier la 20e bourgmestre d’Ixelles et la 1re femme à occuper ce poste. Cette agrégée de mathématiques, passionnée de chevaux, a patienté 3 ans avant de pouvoir porter l’écharpe mayorale, conformément à l’accord convenu avec Willy Decourty (PS). Aujourd’hui, elle nous fait part des projets qui l’occuperont jusqu’en 2018 avec une volonté d’être une bourgmestre proche de ses habitants. Pour ce faire, elle a d’ailleurs décidé de ne pas se surcharger de compétences.

Est-ce que l’on peut s’attendre à un changement de style radical lorsque vous rentrerez en fonction ?

"A chacun son style. Pour ma part, la proximité sera essentielle. Il faut pouvoir écouter les gens. Je vais d’ailleurs faire des réunions avec l’ensemble du collège au mois de mars dans les quartiers. On va écouter les citoyens et les commerçants pour ensuite prendre des décisions et les appliquer dans des délais maîtrisés."

Mais prendre des décisions pour améliorer le cadre de vie, cela coûte et l’on sait que les moyens financiers d’Ixelles sont limités.

"Je pense qu’il y a des dysfonctionnements que l’on peut résoudre sans moyens."

L’une de vos premières ambitions pour 2016 est d’obtenir le statut de zone touristique pour une partie d’Ixelles.

"Oui, nous voulons redynamiser les quartiers Louise, Toison d’Or, Porte de Namur, chaussée d’Ixelles, Matonge, Saint-Boniface et Flagey. Avec ce statut, les commerces de ces zones auraient la faculté d’ouvrir 7 jours sur 7. Nous répondons aux critères et nous attendons une réponse du ministre pour le mois de mars."

On sait que Bruxelles-Ville a déjà tenté l’expérience avec un succès mitigé. N’est-ce pas risqué ?

"C’est pour cela que la mesure sera progressive. Nous pensons au départ à une ouverture un dimanche par mois."

En dehors des compétences de police qui échoient naturellement au bourgmestre, quelles responsabilités allez-vous exercer ?

"Je voudrais rester disponible et avoir du temps pour recevoir les gens et m’impliquer. Le commerce est une compétence qui m’a animée pendant 9 ans mais elle prend beaucoup de temps et j’ai décidé de la céder à l’échevine Viviane Teitelbaum (MR), tout en conservant Foires et Marchés dans mes attributions. Je reste par contre en charge de l’Etat civil tout en reprenant la Population et l’Information. J’ai toujours travaillé en équipe et il est plus pragmatique d’avoir des compétences comme Population et Information, même si elles ont peu de visibilité. Bea Diallo (PS) va devenir 1er échevin et en tant qu’ancien champion, il était logique qu’il puisse s’occuper du sport. Willy Decourty a tenu ses engagements, c’est un homme de parole, il n’y a donc pas de raison que je ne fasse pas un geste."