Brigitte Grouwels (Cd&V) se retrouve décidément de plus en plus isolée concernant le dossier du réaménagement de l’avenue du Port, visant à retirer plus d’un million de pavés et les 300 platanes de l’artère passant par le site de Tour&Taxis (voir LLB 23/08). Alors que son parti avait approuvé le projet avec l’ensemble du gouvernement bruxellois, le Secrétaire d’Etat Christos Doulkeridis (Ecolo), fait ainsi volte-face. "Le contexte dans lequel le projet a été conçu en 2008 a changé et ne justifie ni les orientations données au projet, ni les dépenses qu’il suppose", explique C. Doulkeridis dans un courrier envoyé à certains riverains de l’avenue du Port. Selon l’élu Ecolo, le charroi routier lié au centre logistique Bilc était la justification principale de ce réaménagement. "Or ce projet est depuis lors abandonné". Dans le courrier, M. Doulkeridis rappelle qu’il a interpellé, en compagnie d’Evelyne Huytebroeck, Madame Grouwels en juillet dernier. "Nous lui avons demandé de reporter les travaux afin de réfléchir à un aménagement alternatif qui maintienne les grands platanes et restaure le revêtement en pavés de l’avenue, tout en aménageant des pistes cyclables latérales entre la voirie et les arbres".