Le couloir du rez-de-chaussée s'est effondré dans la maison la plus affectée. Les pompiers ont appelé l'ingénieur en stabilité de la commune de Saint-Gilles. Les secours ont quitté les lieux vers 19h00.

Une dizaine d'habitants de deux maisons doivent être relogés dans l'attente du contrôle en stabilité de leurs domiciles. Il n'a pas été précisé si les maisons sont unifamiliales ou subdivisées en appartements.

La commune prend le suivi de la situation en main. Le bourgmestre s'est déplacé sur les lieux.

"L'effondrement et les fissures semblent être dus à une fuite d'eau sur du long terme, mais l'inondation causée par les intempéries a peut-être précipité les choses", commente Walter Derieuw. "Plusieurs caves étaient inondées dans la rue". Il précise qu'il s'agit d'hypothèses fondées sur les premières constatations, mais que la cause du problème de stabilité doit encore être déterminée par des études.