Un dispositif permettant aux mères de déposer leur bébé anonymement pour qu'il puisse être adopté. C'est le projet que souhaitait lancer à Evere en 2017 l'association Corvia. Mais le bourgmestre de l'époque avait interdit l'ouverture de cette boîte à bébé. "Depuis 2005, l'abandon de bébés est punissable par la loi et il existe bel et bien des alternatives à ce système. J'ai déjà demandé à la police d'aller voir sur place ce qu'il en est, mais je compte bien interdire l'installation d'une boîte à bébés, partout sur le territoire de la commune! Je prendrai un arrêté de fermeture si nécessaire", expliquait Pierre Muyle (PS).

Trois ans plus tard, le Conseil d'Etat a annulé sa décision, se rangeant du côté de l'association qui assure que "Corvia ne veut pas du tout inciter à l'abandon des enfants mais veut offrir aux mères qui, de toute façon, voudraient désespérément quitter leur nouveau-né, une opportunité de mettre leurs enfants en sécurité".

L'actuel bourgmestre d'Evere Ridouane Chahid (PS) se félicite de l'initiative mais entend travailler avec l'ASBL à la mise en place d'un cadre légal avant de permettre l'ouverture de la boîte à bébé. De son côté, l'association se réjouit d'avoir obtenu gain de cause et attend la consultation avec les autorités locales.