Le bal national a connu un record de fréquentation avec plus de 20 000 visiteurs.

Comme chaque année, le centre de Bruxelles a été sous les feux des projecteurs pendant tout le week-end de fête nationale. Du défilé militaire aux feux d’artifice en passant par les moules-frites de la place du Jeu de Balle, tout le monde y a trouvé son compte. Sans oublier le fameux bain de foule du prince Laurent et de la princesse Claire dans le parc royal dimanche soir, au plus grand plaisir des quelque 1 500 citoyens venus pour l’occasion.

Mais l’événement incontournable du week-end reste sans conteste le bal national. Plus que populaire, ce dernier rassemble le Tout-Bruxelles à coups de chansons brusseleirs, de chenilles et de pils à prix démocratiques. “On sent vraiment que toute la population y est représentée. C’est un événement très mixte”, explique Raphaël, venu pour la deuxième fois fêter la fête nationale sur la place du Jeu de Balle. “L’ambiance était très chouette, je ne connaissais pas les artistes qui jouaient mais c’est toujours une ambiance très bon enfant. Et puis, il y avait énormément de monde, mais ce n’est pas dérangeant, on ne fait jamais la file et il y a toute la place”, poursuit le jeune Bruxellois. Le bal populaire a en effet rassemblé quelque 20 000 personnes, un véritable record.


Au lendemain du bal, la fête continuait avec un festin de la mer du Nord. Les Bruxellois ont pu déguster pour la modique somme de 23€ plus d’un kilo de moules fraîches et de délicieuses frites.

Dimanche après-midi, le défilé a débuté vers 16h sur la place des Palais en présence du roi Philippe et d’autres représentants de la famille royale. Cette année, de nombreux chars et autres véhicules historiques datant de la Seconde Guerre mondiale ont participé au cortège et étaient également présents dans les rues du centre pour marquer le 75e anniversaire de la libération.

Dans le cadre des festivités qui se déroulent dans le parc de Bruxelles et dans les rues du centre, 140 batteurs du Kortrijk Drumt ont joué des hits internationaux toutes les heures, de 10h à 20h, au Mont des Arts.

Au milieu des villages de la Défense, de l’Intérieur, des polices et des services de sécurité civile, le stand de la Croix-Rouge situé rue de la Régence comptait une animation Game of Thrones sur les crimes de guerre de la série afin de sensibiliser le grand public à l’importance du droit international humanitaire.

Enfin, le stand Bel-Europa place Royale proposait des activités ludiques mettant en lumière le rôle de la Belgique dans la construction européenne et la valeur ajoutée de l’Union européenne pour l’économie belge.