Celle-ci sera consacrée à la 5 G. Hormis Victoria Austraet (indépendante) qui a voté comme la majorité, toute l'opposition s'est abstenue. La députée Clémentine Barzin (MR) a dénoncé "un jeu de dupe" et symboliquement un mauvais signal. Selon celle-ci, la demande émane du parti Ecolo, appuyé par la majorité, alors que d'autres demandes étaient arrivées sur la table du parlement. Le ministre de l'Environnement, Alain Maron (Ecolo), avait annoncé en juin dernier 2020 vouloir organiser une large consultation de la population sur le développement de la 5G à Bruxelles.

"Le gouvernement aurait dû organiser cette consultation si tel était son choix. Il impose ce choix au parlement par la majorité et dicte son calendrier, alors que ce nouvel outil n'est clairement pas prêt", a-t-elle notamment dit.

Aux dires de sa collègue MR Aurélie Czekalski, le coup d'accélérateur est sûrement dû au fait que le gouvernement bruxellois se retrouve de plus en plus isolé lorsque l'on entend les échos y compris écologistes du gouvernement fédéral.

La N-VA, le cdH, le CD&V, le PTB et Agora ont émis des observations du même tonneau à propos du choix du thème de la première commission délibérative, y ajoutant l'argument de la complexité technique du sujet.

Dans la majorité, tout en soutenant le texte, Fouad Ahidar (one.brussels/sp.a) a regretté que vu l'ampleur de la question de l'hébergement des sans abri, ce sujet ait été reporté. Il a souhaite qu'elle soit abordée au plus vite, sous une forme ou sous une autre, si la situation venait encore à se dégrader dans les semaines à venir.

L'assemblée bruxelloise s'est fixé comme objectif d'organiser en 2021 deux premières commissions délibératives réunissant 15 parlementaires et 45 citoyen(ne)s tiré(e)s au sort parmi les habitants de la capitale âgés de 16 ans et plus.

Ont été retenues par le bureau élargi, la suggestion citoyenne relative à la remise en logement des personnes sans abri et la proposition parlementaire relative au déploiement de la 5G à Bruxelles.

La première commission délibérative, consacrée à la 5 G, siégera du 24 avril au 6 juin.

Un tirage au sort de 10.000 personnes sera effectué durant la semaine prochaine. Au cours de la semaine du 22, un courrier d'invitation sera envoyé aux personnes tirées au sort. Les inscriptions se feront entre les semaines du 22 février et du 22 mars. Le tirage au sort parmi les personnes ayant manifesté leur intérêt est prévu durant la semaine du 29 mars.

Les réunions de la commission auront lieu entre le 24 avril (la première) et le 6 juin (la dernière).