Une patrouille de police est intervenue vers 2h du matin dans la nuit de samedi à dimanche à Laeken dans les environs de la station de métro Pannenhuis, où 100 personnes faisaient la fête dans un hangar rénové de 200m2, rapporte le porte-parole de la zone de police de Bruxelles-Ixelles Olivier Slosse. Un bar à chicha, une centaine de capsules de protoxyde d'azote (gaz hilarant), de l'alcool... les fêtards clandestins se sont fait plaisir avant que les policiers n'arrêtent leur grosse soirée interdite.

La plupart des fêtards ont pris la fuite à l'arrivée de la police, appelée pour nuisance sonore, mais 60 personnes ont néanmoins pu être identifiées et ont reçu un PV. Les participants étaient venus de tout le pays, mais aussi des Pays-Bas et de France. Chacune de ces personnes risque au minimum une amende de 200 euros, tandis que l'organisateur de cette lockdown party devra payer 750 euros. La police a saisi le matériel installé et scellé les lieux.