Ces jeunes ont le feu sacré ! Le projet "Village Imuhira" est vraiment né au coeur de ce groupe. C'est eux qui lui ont donné l'impulsion", se félicite Luc Torrini, cheville ouvrière du projet, en désignant Jean-Pierre, Tania, Mélodie et Jessica venus représenter les 37 jeunes du "Groupe chrétien pour jeunes de tous horizons" (Ujeb) qui s'envolent ce samedi 7 juillet pour un voyage de trois semaines au Burundi.

Voilà en effet deux ans que les jeunes de l'Ujeb-Bruxelles se sont investis corps et âme dans le projet philanthropique de Luc Torrini, jeune professeur de religion protestante, de construire un village-pilote, "Imuhira" (à la maison en kirundi), dans la province de Muramvya au Burundi (LLB 16/12/06 et 7/3/07).

Aujourd'hui, le projet s'est déjà bien concrétisé puisque depuis novembre 2006, l'école primaire accueille 400 élèves chaque jour. "Grâce à toutes les opérations que nous avons menées (concerts "Life for Africa", opération "tirelire", vente de gaufres, etc.), nous avons déjà récolté 125000 € en un peu plus d'un an", se réjouit Luc Torrini. Une somme qui a notamment permis d'ériger l'école, d'aménager une route et un terrain de sport, et d'installer des canalisations d'eau. "Cette première phase du projet a coûté 200000 €. Il nous reste à payer 75000 € mais j'ai bon espoir", sourit Luc, confiant.

Deux camps de trois jours

"J'attends beaucoup de ce voyage au Burundi", confie Jean-Pierre, qui termine cette année ses études d'infographie. "Je recherche un contact avec la population, non sur le paraître mais sur ce que les gens sont vraiment", ajoute-t-il.

Pendant ces trois semaines, les jeunes protestants rencontreront les 400 petits Burundais pendant deux camps de trois jours chacun. Au programme : activités éducatives, jeux de société, théâtre, matches de football, bricolage,... "Nous allons donner aux enfants beaucoup d'attention et d'amour. Et nous savons que nous allons aussi recevoir beaucoup d'eux", s'exprime Tania, étudiante en Sciences politiques.

Ayant financé leur voyage sur fonds propres (1400 € par personne, sans les vaccins), les jeunes emporteront également dans leur valise des bics, des petits bracelets, des échantillons de parfum, des ballons,... "Nous nous rendons sur place pour leur rendre service. Nous allons être confrontés à la misère telle qu'elle est, et pas comme on se l'imagine", déclare pour sa part Jessica.

Les jeunes rencontreront aussi les populations d'autres villages de la province ainsi que les autorités locales et le gouverneur de la province. En fin de séjour, ils donneront un concert à Bujumbura où ils présenteront leur projet.

Ils seront relayés en août par un groupe d'une vingtaine de jeunes protestants de Genval.

Web www.projet-burundi.be