"Vers minuit, la plupart des moyens déployés ont quitté les lieux, mais une autopompe est restée sur place toute la nuit pour assurer un piquet d'incendie", a précisé le porte-parole des pompiers de Bruxelles, Walter Derieuw. Ce sont au total 99 soldats du feu qui ont été mobilisés pour intervenir au palais des Beaux-Arts à Bruxelles, dont la toiture s'est embrasée lundi vers 16h10. Par ailleurs, douze pompiers en repos ont été rappelés pour renforcer le personnel de garde du Service d'Intervention et d'Aide médicale urgente (SIAMU) et ainsi assurer la continuité de ce service dans le reste de la région bruxelloise.


Le feu, qui a pris au niveau de la toiture du centre d'arts, a été circonscrit vers 19h00 et complètement maîtrisé vers 21h30. L'incendie a couvé sur une superficie importante du toit du bâtiment, mais aucune évacuation n'a été nécessaire car le musée était fermé lundi. Deux pompiers ont été blessés, dont un a dû être transporté à l'hôpital, mais il a déjà pu le quitter.

Il n'y aurait, a priori, pas d'œuvre majeure endommagée, mais un inventaire des dégâts doit être réalisé mardi.

Le Bozar restera fermé jusqu'à lundi prochain au moins.