Le parquet de Bruxelles classe sans suite 91% des dossiers de cafés ayant écopé d'une amende pour ne pas avoir respecté l'interdiction de fumer dans l'horeca, selon des chiffres dévoilés par la VRT. 

L'impunité est moins importante en Flandre et en Wallonie, où près de la moitié des établissements sont bien poursuivis. Les inspecteurs du SPF Finances effectuent des contrôles sur le respect de l'interdiction de fumer. En cas d'infraction, ils infligent une amende de 208 euros au fumeur et au gérant. Si ces amendes ne sont pas honorées, le dossier va au parquet. Entre 2016 et 2018, 1.231 dossiers sont parvenus à celui de Bruxelles. Ce dernier peut poursuivre les contrevenants, et le juge peut alors imposer jusqu'à 6.000 euros d'amende, voire exiger la fermeture de l'établissement. Il peut aussi décider de ne rien faire, classant le dossier sans suite, comme cela a été le cas pour 1.120 dossiers donc.

Le parquet n'a pas voulu réagir aux chiffres révélés par la chaîne publique flamande.