Pour la deuxième fois en 15 jours, des dizaines de pigeons morts ont été retrouvés sur la place Fernand Cocq. "Très probablement suite à un empoisonnement. La scène était choquante", explique l'échevin Yves Rouyet (Ecolo) sur sa page Facebook.

"Nous avons ramassé 14 pigeons morts, 55 pigeons mourrants que nous avons apportés chez le vétérinaire pour euthanasie et 12 pigeons que Stéphanie (bénévole de la Protection des Oiseaux, NdlR) va essayer de sauver avec du charbon actif. PV a été dressé et une enquête est en cours pour retrouver l'auteur de ce fait criminel. Cet empoisonnement est non seulement cruel, il est aussi extrêmement dangereux pour les autres animaux et totalement contre-productif car les populations de pigeons se remplacent rapidement quand la place est vide. Nous allons commencer une campagne de stérilisation des pigeons par graines contraceptives pour contrôler leur population dans le respect du bien-être animal", précise encore l'échevin Rouyet.