"Il ressort des premiers éléments du rapport des experts désignés par le parquet que l'incendie est criminel", a déclaré jeudi en fin de matinée Denis Goeman, porte-parole du parquet de Bruxelles. Un incendie est survenu dans la nuit de mercredi à jeudi dans un sous-sol lié à deux immeubles rue Schmitz à Koekelberg. Une centaine de personnes ont dû être évacuées et quatre ont dû être transférées à l'hôpital après avoir été intoxiquées par les fumées. "Le laboratoire de la police fédérale et des experts désignés par le parquet sont descendus sur place afin de déterminer les circonstances de l'incendie. Il ressort des premières constatations que l'incendie est criminel", a expliqué en détails Denis Goeman.

"A ce stade, une information judiciaire a donc été ouverte. L'enquête doit notamment déterminer s'il y a des caméras de vidéo-surveillance et voir si les images sont exploitables", a indiqué le porte-parole du parquet de Bruxelles.

Dans la nuit de mercredi à jeudi, un incendie s'est déclaré dans un sous-sol lié à deux blocs d'appartements de sept étages, rue Schmitz à Koekelberg. Au vu de l'important dégagement de fumée, les habitants des appartements, soit quelque cent personnes, ont été évacués. Quatre d'entre eux ont été transférés à l'hôpital après avoir inhalé les fumées toxiques, a confirmé le parquet.

Les pompiers ont éteint les flammes relativement rapidement. Ce sont une remorque et du matériel stocké dans le sous-sol qui ont pris feu, a indiqué le porte-parole des pompiers. Il y avait notamment des panneaux d'isolation liés à un chantier en cours, une présence qui peut expliquer le fort dégagement de fumée.