L'ambassade de la République démocratique du Congo (RDC) à Bruxelles a annoncé vendredi avoir chargé ses avocats de déposer plainte pour des actes de vandalisme dont elle a fait l'objet samedi dernier "par des individus" dont certains ont été "formellement identifiés". L'ambassade, située rue Marie de Bourgogne à Bruxelles, a fait l'objet d'actes de vandalisme "que les auteurs ont jugé bon de relayer sur les réseaux sociaux", a-elle indiqué à l'agence Belga.

"Des drapeaux de République ont été déchirés, des insultes ont été proférées à l'égard du chef de l'État (Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, NDLR) et de son prédécesseur (Joseph Kabila Kabange). Des appels à la rébellion et à la haine vis-à-vis d'un pays voisin (le Rwanda avec lequel M. Tshisekedi a entrepris un rapprochement) ont été proférées et des drapeaux inadéquats (du Zaïre, NDLR) ont été accrochés au mur de l'ambassade ainsi que différentes banderoles insultantes et calomnieuses. Le tout a été relayé largement sur les réseaux sociaux", a dénoncé la représentation congolaise auprès des trois pays du Benelux et de l'Union européenne.

"Il s'agit d'actes répréhensibles tant au regard du droit belge que du droit congolais. Ces actes sont constitutifs de vols, de destruction de drapeaux, d'appels à la haine et à la rébellion de propos injurieux, outrageants et calomnieux", a poursuivi l'ambassade.

Selon elle, une partie des individus responsables de ces actes ont été identifiés".

"Au regard de la gravité de l'atteinte aux intérêts et à l'honneur de la République, du Chef de l'État mais également du peuple congolais dans son ensemble, la République démocratique du Congo a décidé de charger ses avocats de déposer plainte avec constitution de partie civile entre les mains d'un juge d'instruction à l'encontre des individus identifiés et de ceux qui doivent encore l'être", souligne le communiqué.

L'ambassade assure qu'"aucun acte inadmissible de ce type restera impuni".

La RDC ne dispose plus d'ambassadeur en Belgique, depuis le rappel à Kinshasa de Dominique Kilufya Kamfwa, fin 2016. L'ambassade de Bruxelles est dirigée par un chargé d'affaires, Paul-Crispin Kakhozi Bin-Bulongo.