Bruxelles

L’affaire n’était pas mince : devant la chambre du conseil, Jacques Vandenhaute avait en effet à répondre de pas moins de 12 griefs, expliquent nos confrères de la DH.

Jacques Vandenhaute, ancien bourgmestre de Woluwe–St–Pierre pendant près d’un quart de siècle, a été acquitté, jeudi, par le tribunal correctionnel de Bruxelles où il était jugé pour abus de biens sociaux.

Dès le départ de l’affaire qui lui avait coûté son poste de bourgmestre en 2007, Jacques Vandenhaute avait parlé de “basses calomnies”.

L’information de l’acquittement est confirmée par son avocat, Me Daniel Spreutels, qui exprime l’immense soulagement éprouvé par M Vandenhaute âgé à présent de 83 ans .

L’ancien bourgmestre était soupçonné d’abus de biens sociaux, de dépassement de dépenses électorales et d’avoir utilisé, entre 2000 et 2007, les fonds de l’asbl Sportcity gestionnaire du centre sportif communal à des fins personnelles, de manière directe ou indirecte .

L’affaire n’était pas mince : devant la chambre du conseil, Jacques Vandenhaute avait en effet à répondre de pas moins de 12 griefs.

Dès cette première phase judiciaire cependant, Me Daniel Spreutels réussissait à faire tomber 11 des 12 reproches listés par le parquet. M Vandenhaute obtenait le non–lieu pour 11 des 12 inculpations.

Et notamment une note de frais de plus de 17.000 euros dépensés soi disant en une nuit de Nouvel An (2004).

Ne subsistait qu’un seul grief: la distribution gratuite sans la moindre justification pour plus de 27.000 euros d’abonnements à la piscine communale.

Et pour ce dernier grief , le tribunal correctionnel a donc également acquitté Jacques Vandenhaute . C’est la fin d’une saga de 7 ans.

Les attaques violentes dont il fit l’objet en 2007 étaient donc injustifiées sur le plan pénal. Encore présent en politique aux côtés de Benoît Cerexhe, Jacques Vandenhaute (MR), était échevin à Woluwe depuis 1970 quand il décroche l’écharpe mayorale en 83. Carrière politique d’une longévité record pour cet homme qui fut aussi sénateur (de 1981 à 1995) puis député (1995 à 1999).