Bruxelles

La Région bruxelloise poursuit sa campagne de protection d'immeubles réalisés par des architectes de la seconde génération de l'Art Nouveau. Parmi eux figure l'architecte Jean-Baptiste Dewin.

Le gouvernement bruxellois a ainsi décidé, à l'initiative du secrétaire d'Etat en charge des Monuments et Sites Emir Kir (PS), d'ouvrir une procédure de classement partiel pour l'immeuble situé au n°215 du boulevard Léopold II à Molenbeek-St-Jean (façades, toitures et cage d'escalier).

Cet immeuble illustre une étape dans l'évolution de l'habitat bruxellois : en y reprenant fidèlement la tradition éclectique de la maison individuelle, Dewin épure et géométrise, éliminant tout détail superflu. Il s'agit-là d'un témoin d'une vision nouvelle dans la conception de la maison individuelle à Bruxelles.

Liberté acquise

Une procédure de classement a également été ouverte pour certaines parties de la maison située au 110 avenue Winston Churchill et au 69 rue Marianne à Uccle, à savoir les façades, les toitures, les halls d'entrée, la cage d'escalier principale et son mobilier fixe, la cage d'escalier de service, ainsi que la totalité du rez-de-chaussée surélévé de la maison.

Cette oeuvre se démarque des réalisations antérieures de Dewin par son aspect apparemment débridé, par la complexité du plan et par l'usage de multiples formes, matériaux et couleurs. Cette maison témoigne par ailleurs de la liberté que Dewin a acquise vis-à-vis du style Art Nouveau géométrique.

Pour Emir Kir, "Jean-Baptiste Dewin est un architecte majeur à Bruxelles. Je suis ravi de pouvoir mettre son travail en valeur par ces mesures de protection. Je suis certain que ces deux classements à venir profiteront à la réputation de Bruxelles au point de vue patrimonial".