Aucun suspect n'a été arrêté pour l'instant. Une enquête est ouverte concernant les menaces et une autre pour un petit incendie survenu mardi au sein de l'école, a ajouté le parquet de Bruxelles. L'institut Diderot avait été évacué le 22 octobre, à la suite d'un premier appel. Selon les informations de Sudinfo, un suspect menace de venir commettre un acte similaire au meurtre à caractère terroriste du professeur d'histoire-géographie Samuel Paty, le 16 octobre, après sa sortie du lycée de Conflans-Sainte-Honorine (France). Le porte-parole de la police locale comme le parquet de Bruxelles se refusent à faire des commentaires sur le contenu des menaces.

L'incendie n'a causé que des dégâts mineurs. Le parquet de Bruxelles a envoyé le laboratoire de la police fédérale sur place. Les circonstances exactes de l'incendie ne sont pas encore claires, selon le parquet. L'hypothèse d'un jeu ayant mal tourné n'est pas exclue à ce stade.

"A ce stade, il n'est pas clair si ces deux affaires sont liées, mais les deux enquêtes sont encore en cours", a expliqué la porte-parole du parquet de Bruxelles Willemien Baert.

Olivier Slosse assure que la police locale adopte une "attitude préventive envers l'institution scolaire" depuis la dénonciation des menaces.