Cette réouverture est imprégnée par le centenaire de la naissance de Jacques Ledoux, premier conservateur de la Cinematek décédé en juin 1988. Des événements seront organisés en septembre pour célébrer cet anniversaire. André Delvaux, qui avait été accompagnateur au piano de films muets au début de sa carrière, et Fernand Schirren ont compté parmi les premiers pianistes que Jacques Ledoux a recrutés en tant que conservateur de la Cinémathèque royale belge. Le cinéma muet reste un pilier de la Cinematek aujourd'hui.

"L'homme au crâne rasé" (1966) est le premier long métrage du réalisateur belge André Delvaux. Basé sur le roman éponyme de Johan Daisne, il sublime esthétiquement une histoire d'amour mêlant raison et fantasmes. Plusieurs fois primé, il a été un des premiers films belges à avoir une carrière internationale.

Il a été restauré dans le cadre de "A Season of Classic Films", un projet permettant d'enregistrer numériquement 22 archives cinématographiques européennes. La restauration de "L'homme au crâne rasé" a récemment été sélectionnée pour le festival italien Il Cinema Ritrovato 2021 (Bologne), dans la section Ritrovati e restaurati (Retrouvé et restauré).

Fernand Schirren (1920-2001) a été pianiste en chef de la fondation du Musée du cinéma de 1962 à 1982. L'exposition offre un regard approfondi sur l'homme, réputé pour être un compositeur excentrique, à travers des objets personnels, des séquences filmées et des documents d'archives. Elle se refermera le 31 août. La première édition de son manuscrit calligraphique original "Le pianiste accompagnateur de films muets", publiée cette année, sera disponible à l'achat sur place.

Le 10 juin, dans le cadre des Nocturnes du Conseil des musées bruxellois, des visites guidées de cette nouvelle exposition et de la collection permanente de la Cinematek seront organisées. Les films muets "Der Student von Prag" (1913) de Stellan Rye et "Novyy Vavilon" (1929) de Leonid Trauberg et Grigori Kozintsev seront également proposés ce soir-là pour compléter l'expérience.

Le programme estival comprend des films classiques, ainsi que des collaborations avec les festivals Offscreen et Pink Screens. Du 16 juin au 23 juillet, le cycle éducatif "So Bad 'It's Great" proposera deux conférences sur les pires films de l'histoire du cinéma. Du 14 juin au 27 juillet, la Cinematek montrera des films de Michel Piccoli en tant que réalisateur. Cet acteur français renommé est décédé en 2020.

À noter que la Cinematek a obtenu le "Brussels Health Safety Label" pour ses mesures visant à lutter contre la propagation de la Covid-19.

Ses salles de cinéma et ses espaces d'exposition viennent par ailleurs d'être rénovés. Ses prix ont en conséquence légèrement augmenté de 4 à 5 euros en tarif classique et de 2 à 2,5 euros pour les étudiants et autres groupes cibles.