Sauf avis contraire du Fédéral d'ici là, la Ville de Bruxelles a jusqu'à la fin du mois de mai pour prendre une décision définitive. Un report à une date ultérieure est exclu.

La Ville de Bruxelles va tout faire pour maintenir la Foire du Midi cet été. Tout dépendra bien évidemment de l'évolution du virus et des consignes de la task force fédéral. Contrairement aux festivals musicaux attirant une forte population étrangère, la Foire du Midi attire surtout des clients belges, bruxellois avant tout mais aussi flamands et wallons.

"Nous espérons tous qu'elle pourra avoir lieu. Nous avons jusqu'à la fin du mois de mai pour prendre une décision", commente l'échevin bruxellois en charge de la Foire Fabian Maingain (Défi). "Il s'agit d'un événement qui n'attire pas d'étrangers donc, pour l'instant, nous continuons à la préparer pour faire en sorte qu'elle ait lieu aux dates prévues." A savoir : du 18 juillet au 17 août. "Les décisions importantes relatives à l'organisation, la communication, etc. de la Foire du Midi interviennent fin mai. Donc nous prendrons une décision claire à ce moment-là." Spécialistes et épidémiologistes estiment de leur côté qu'il est trop tôt pour prendre ce type de décision.

Plusieurs options sont sur la table. Une annulation pure et simple, que personne ne souhaite. La tenue de la Foire sur une période plus courte, comme c'est envisagé à Anvers. La capitale flamande ne prendra la décision qu'au dernier moment également mais envisage déjà de la raccourcir à dix jours. Le report de la Foire du Midi n'est par contre pas d'actualité. "De nombreux forains ont d'autres foires en septembre", commente de son côté le porte-parole des forains bruxellois Patrick De Corte, qui demande déjà aux autorités communales de faire un geste sur le prix de location des stands.

"Moi, je suis en fin de carrière mais je connais de nombreux jeunes forains qui ont besoin de crédits, qui ont investi dans des manèges, des camions... Normalement, nous toucherons le droit passerelle (1 200 euros ou 1 600 euros par mois selon que l'on soit isolé ou en famille, NDLR) et la prime unique de la Région bruxelloise, soit 4 000 euros. Nous sommes contents de ne pas avoir été oubliés mais de nombreux jeunes forains souffrent."

Chaque année, la Foire du Midi fait travailler 130 familles de forains. Avec le personnel, cela fait entre 500 et 600 personnes chaque été, sans compter les sous-traitants, livreurs ainsi que les commerces et cafés du quartier du Midi.