Le suivi de ce dossier sera assuré par le parquet de Bruxelles. Environ 3.000 personnes, selon l'estimation de la police, se sont rassemblées, samedi après-midi, place de l'Albertine à Bruxelles, pour dénoncer l'escalade de violence de ce début mai en Israël.

Sur une vidéo, un groupe de manifestants est vu en train de scander le slogan"Khaybar! Khaybar! Ya Yahoud", qui fait référence à une bataille en 628 durant laquelle une localité juive a été décimée.

Cet appel à tuer des Juifs a été dénoncé sur les réseaux sociaux par l'ambassadeur d'Israël en Belgique Emmanuel Nahshon, par le président de la Ligue belge contre l'antisémitisme Joël Rubinfeld ainsi que par des élus comme les députés N-VA Theo Francken et Michael Freilich ou la députée MR Viviane Teitelbaum.

À noter que ce chant avait donné lieu à une condamnation pénale, confirmée en appel, pour des faits qui s'étaient déroulés à Anvers en 2014.

Les organisateurs du rassemblement, parmi lesquels l'Association belgo-palestinienne (ABP), le Forum démocratique palestinien en Europe et Palestina Solidariteit, avaient préalablement averti sur l'événement Facebook qu'aucun propos antisémite ne serait toléré. Par après, ils ont fait valoir via le média BX1 que ce slogan lancé par un petit groupe leur avait échappé à cause de l'ampleur du rassemblement, mais qu'ils jugeaient ces propos inacceptables et en contradiction avec l'esprit de la manifestation.