La Région bruxelloise fête cette année son 30e anniversaire. Mais quel âge ont les Bruxellois ? Comment la structure par âge de la population a-t-elle évolué depuis la création de la Région ?

C'est là l'objet de la dernière publication de perspective.brussels, le centre d'expertise régional, qui a pour l'occasion réalisé une pyramide interactive.

Une pyramide des âges est un graphique qui représente la répartition par sexe et âge d’une population à un instant donné. L’axe vertical est divisé en catégorie d’âges. L’axe horizontal est divisé en deux : les hommes à gauche et les femmes à droite, par convention. La pyramide des âges présente le nombre de femmes d’un côté et d’hommes de l’autre par catégorie d’âge. Les principales périodes de vie sont mises en évidence, avec des couleurs différentes : les 0-17 ans, les 18-64 ans et les 65 ans et plus.

© STATBEL

Tout d’abord, la population de la Région bruxelloise a rajeuni. En 1989, la moyenne d'âge était de 39,5 ans tandis qu'elle est passée à 37,5 ans en 2019. En 1989, la pyramide avait une forme plutôt rectangulaire. À présent, elle se rapproche d’un triangle à double base. La Région compte aujourd’hui plus de personnes autour de la trentaine et de jeunes enfants qu’à ses débuts. Ces deux catégories de population ont particulièrement augmenté entre 2007 et 2012, lors du boom démographique qu’a connu la Région. Cette augmentation résulte des échanges avec l’étranger et concerne particulièrement les jeunes autour de la trentaine, donc en âge de fonder une famille.

Par ailleurs, en 1989, la Région bruxelloise comptait beaucoup plus de femmes que d’hommes. Aujourd’hui, cet écart s’est réduit. C’est particulièrement le cas aux âges avancés.