La journée sans voiture a un impact sur la qualité de l'air à Bruxelles. "Ce n'est pas un phénomène nouveau - on l'a déjà dit les autres années - mais c'est objectivement mesurable", a déclaré Frans Fierens, le directeur administratif de Celine, la cellule interrégionale de l'Environnement.

"Nous constatons une baisse de 70% des polluants liés à la circulation automobile par rapport aux autres dimanches à Bruxelles. Nous notons aussi un recul de 30% par rapport aux autres endroits du pays", a-t-il expliqué.

A la station de mesure Arts-Loi, où la pollution de l'air est habituellement la plus importante, les mesures les plus basses de l'année, en termes de concentration de dioxyde d'azote, ont été enregistrées.

"Quand la circulation reprendra dimanche soir, les mesures reviendront rapidement dans les normes habituelles", a toutefois indiqué M. Fierens selon qui, par ailleurs, la météo a également une influence.

Ce dimanche, le taux d'ozone dans l'air était ainsi élevé, en raison des températures estivales et de l'ensoleillement.