Le gouvernement bruxellois a annoncé mercredi l'octroi de subsides à hauteur de 7,440 millions d'euros aux ASBL Médecins du Monde et Solidarimmo pour la mise en œuvre du projet "création de dispositifs nouveaux soutenant la prise en charge de publics fragilisés à Bruxelles" cofinancé par la région et l'Union européenne.

"Je considère qu'il est du devoir de tous, et plus certainement encore des pouvoirs publics, d'offrir des solutions à toutes les personnes qui, souvent au péril de leur vie, ont fui une guerre ignoble dans leur pays pour trouver refuge en Belgique", a indiqué le ministre-président bruxellois, Rudi Vervoort (PS), dans un communiqué.

"C'est la raison pour laquelle nous avons immédiatement répondu présents lorsque les autorités européennes ont lancé un appel urgent pour l'aider à mieux gérer cette crise humanitaire de très grande ampleur. Nous avons alors décidé de travailler avec Médecins du Monde, une ONG qui connaît bien la population des réfugiés et des migrants", a-t-il ajouté.

Dans le cadre du programme FEDER 2014-2020, Médecins du Monde se voit accorder un subside de 1,28 million d'euros pour un projet visant à contribuer à la gestion de la crise humanitaire que connaît actuellement l'Europe et la Belgique, à mieux encadrer et soutenir les familles concernées et à répondre aux besoins à court, moyen et long termes liés à l'arrivée de ces réfugiés et migrants.

L'ASBL Solidarimmo, dont l'objet est de favoriser la mutualisation des moyens immobiliers dans une perspective de logement des personnes vulnérabilisées, obtiendra 6,160 millions d'euros pour un double investissement immobilier, a ajouté M. Vervoort.

Un premier centre dit "multi-agréments" permettant de rassembler des services existants des différents secteurs (social et santé physique et mentale) reconnus par les autorités publiques au sein d'une même infrastructure sera créé à Molenbeek.

Un second centre dit "social-santé intégré" sera lui implanté au cœur du nouveau quartier organisé par Citydev.Brussels, à Anderlecht. Le bâtiment, qui intègrera notamment une maison médicale, sera construit et équipé en fonction des besoins identifiés dans la population. L'objectif est d'y intégrer une série de services habituellement offerts par des structures distinctes: service social généraliste, soins de santé physique, santé mentale, services liés à la santé sexuelle et reproductive, aide en matière d'assuétudes, prévention liée à la santé maternelle et infantile, etc.