Le trafic des trains, lui, a pu reprendre normalement en fin d'après-midi, selon les pompiers. "Les pompiers ont attaqué le feu exclusivement par l'extérieur vu l'instabilité de la bâtisse. L'origine de l'incendie reste à déterminer, mais il n'y a pas de blessés", a déclaré vendredi en fin d'après-midi Walter Derieuw, porte-parole des pompiers de Bruxelles.

"Par mesure de précaution, le bourgmestre d'Uccle a demandé aux riverains de garder les portes et fenêtres closes, car la fumée d'un incendie est nocive. Le trafic ferroviaire est rétabli, ainsi que le trafic des transports en commun de la Stib, impactés à moindre mesure. Et un piquet d'incendie va encore rester sur place", a ajouté le porte-parole des pompiers.

L'incendie a nécessité deux auto-échelles, trois autopompes et trois camions citernes ainsi qu'une trentaine de soldats du feu. Un SMUR et trois ambulances étaient également sur place.

Par ailleurs, la police de la zone Marlow (Uccle/Watermael-Boitsfort/Auderghem) avait instauré un périmètre de sécurité pour faciliter le déroulement des opérations des pompiers.