A partir de septembre, la vitesse sera toujours limitée à 20km/h pour garantir la quiétude résidentielle des quartiers, mais sur les grands axes du Pentagone la limite sera fixée à 30km/h.

Selon le collège des bourgmestre et échevins, la mesure accompagnera la reprise économique, sociale et culturelle tout en garantissant le respect des règles de distanciation physique.

L'adaptation du dispositif est liée à son évaluation permanente par la Ville de Bruxelles en fonction du contexte sanitaire.

Concrètement, à partir du mois de septembre, il ne sera plus question d'une zone de rencontre unique sur tout le Pentagone, mais de plusieurs où la vitesse maximale restera limitée a 20 km/h. Ces zones seront reliées par des axes où les 30 km/h seront la norme: les axes pénétrants vers le centre, ceux utilisés par les trams et les bus, les itinéraires cyclables et différentes rues dont les quartiers commerçants afin d'assurer l'accessibilité et la connexion de la ville.

Les différentes zones de rencontre seront indiquées à l'entrée et à la sortie des rues. La vitesse sur les grands axes sera clairement rappelée et des radars seront installés.

L'adaptation sera effective à partir du 1er septembre pour une période déterminée de six mois. Des concertations seront organisées à partir de septembre par quartiers, dans le cadre du projet Good Move Pentagone, afin de tenir compte du retour des usagers de la ville et d'élaborer des mesures de mobilité structurelles.